www.religion.info : Religioscope
News.Conferences.Archives.FAQ.Site Map.Mailing List.Contact
English HomeFrançais: Accueil
Conférences.Archives.FAQ.Plan.Liste de Diffusion.Liens.Contact

french:Articles
Etude: de l'économie à la finance islamique – itinéraire de l'ajustement d'un produit identitaire à la globalisation libérale




«L'économie islamique», notion profondément moderne née dans les années 1940, s'est, au cours des ans, profondément modifiée. Dès les années 1970, elle a cédé la place à la «finance islamique». Celle-ci intègre non seulement les institutions du marché, mais se laisse également infuser par sa «culture», devenant ainsi acceptable également pour des non musulmans. Avec la crise financière de 2008, l'acceptabilité tourne à l'engouement, explique Khaled Sor dans cette étude.

6e World Islamic Economic Forum, Kuala Lumpur, Malaisie, 18 mai 2010 (© 2010 Dinictis | Dreamstime.com).
«L'économie islamique» a d'abord fonctionné dans une perspective identitaire: adossée à une vision de l'islam comme système globalisant, elle se voulait troisième voie, alternative aux autres paradigmes économiques dominants, le capitalisme libéral et le communisme. Pourtant, la réflexion sur l'économie islamique traça moins une troisième voie qu'elle n'oscilla entre les deux paradigmes qu'elle entendait au départ dépasser avant de rallier progressivement les réseaux et les credos de la globalisation libérale.

En effet, si elle se caractérise par son indétermination politique (elle peut s'ancrer à gauche comme à droite), le premier moment « socialisant » de l'économie islamique (dans les années 1950 et 1960), plutôt narratif et théologico-philosophique, va céder la place, dès les années 1970, à la finance islamique, savoir technique et modélisable plus à même de se fondre dans la mondialisation financière. Il est aussi beaucoup plus en phase avec ses nouveaux promoteurs : les institutions de finance sharia compliant qui se développent à cette époque dans les pays du Golfe.

Ces institutions vont arracher l'économie islamique à sa matrice militante initiale et imposer son virage à droite. Ce ne sont plus des idéologues, mais un corps de spécialistes, techniciens et «oulémas de la finance», qui vont contribuer à la diffusion des pratiques bancaires légitimées par la référence à l'islam et assurer leur intégration dans les circuits de la finance internationale.

Pour lire l'intégralité de cette étude de Khaled Sor (17 pages), veuillez télécharger le fichier PDF (270 Ko) en cliquant sur ce lien:
http://religion.info/pdf/2012_04_Sor




articles récents
  • Ukraine: l'Église gréco-catholique après vingt-cinq ans d'existence légale, 3 Dec 2014
  • Livre: les Islams des Balkans, 9 Nov 2014
  • Analyse: pour comprendre le slogan de l'État islamique - «baqiya», 12 Oct 2014
  • Analyse: djihadisme et "dérives sectaires", 1 Oct 2014
  • Albanie: le pape à la rencontre d'un catholicisme de résistance, 16 Sep 2014
  • Suisse: Tramelan, "capitale des groupes religieux"?, 16 Aug 2014
  • Livre: les formes organisées de l'islam en Suisse, 15 Aug 2014
  • Internet: noms de domaine et suffixes religieux - à l'occasion du lancement du .church, 6 Aug 2014
  • Analyse: l'influence de la guerre en Syrie sur le courant jihadiste marocain, 29 Apr 2014
  • Etude: le phénomène 2012, 8 Apr 2014


  • English: Home
    Articles
    Interviews
    Documents

    Francais: Accueil
    Articles
    Entretiens
    Documents


    Print This